Retour en douceur

jean-latour rêve

Chers blogueurs,

Pour des raisons personnelles j’ai manqué récemment d’enthousiasme pour vous écrire. Le désir de lire, malgré la liste faramineuse d’ouvrages disponibles empilés sur ma table de nuit, s’était un peu amoindri. Quelques broutilles finalement, des bouleversements de la vie qui bien qu’étant positifs, apportent leur lot de tracas quotidiens : un mariage bilingue qui arrive à grands pas, un déménagement futur dans le Kent non loin de Londres et une recherche d’emploi qui s’annonce déjà bien laborieuse. Des changements qui me réjouissent mais me préoccupent également beaucoup. D’où mon absence sur la blogosphère ces derniers mois. Difficile de savourer pleinement la lecture d’un roman sans laisser mon esprit vagabonder… De nombreuses lectures sont vites passées à la trappe. J’ai de ce fait décidé de reprendre mon ancien rythme de croisière, soit un roman lu à la fois. Je suis actuellement en train de lire Ce qu’il advint du sauvage blanc de François Garde et je reviens dès ce soir (au plus tard demain) pour vous parler de mon dernier grand coup de cœur livresque, Marie-Antoinette de Stefan Zweig.

Bien entendu, en bonne « book addict », j’ai une fois de plus craqué à mon retour en France, de nouveaux livres (indispensables) ont rejoint ma PAL tourjours aussi fournie: le premier volume de Guerre et Paix de Tolstoï, Le joueur d’échecs de Stefan Zweig et La Belle et la Bête de Madame de Villeneuve.

lea-seydoux-et-vincent-cassel-dans-la-belle-et-la-bete-10922441dxthk

Je suis d’ailleurs allée voir l’adaptation cinématographique de cette dernière oeuvre. Je vous déconseille de la visionner. Le film est une grande déception, les acteurs français sont mauvais, les dialogues sont souvent lourds et certains plans semblent tout droit sortis d’un mauvais téléfilm de Noël. Un petit navet. Dommage, car l’affiche du film est magnifique et bien prometteuse. Je m’en suis voulu d’avoir dépensé quinze euros pour pas grand chose au final. Léa Sédoux à l’air méchante (et puis, elle a la grâce et la démarche d’une camionneuse), Vincent Cassel en tant que prince me semblait être une erreur de casting (il n’est pas un un peu vieux non, pour jouer les jeunes jouvenceaux?), les soeurs sont des caricatures et le père tout comme les frères sont complètement insipides. Bon, reconnaissons tout de même que les costumes étaient somptueux. Mais enfin, cela ne m’a malheureusement pas empêché de pouffer de rire à plusieurs reprises face au ridicule de certaines situations. C’est moche mais ça donne quand même des frissons… No comment.

 Sur cette note peu encourageante, je vous laisse en compagnie dIndila, une chanteuse française atypique d’origine cambodgienne et algérienne dont je ne me lasse pas d’écouter l’album: la Dernière danse. La jeune femme écrit des textes bien français mais emploie une technique de chant oriental qui donne une belle touche d’exotisme. Cette chanson est en parfaite harmonie avec mes humeurs du moment ! Je l’écoute en boucle, comment s’en lasser ?


Publicités
Cet article a été publié dans blablas littéraires. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Retour en douceur

  1. mesetageresenfranglais dit :

    Bon courage pour ton mariage bilingue!! Ca m’interesse beaucoup etant moi meme avec un cheri anglais ;-). C’est super en tout cas que de bonnes nouvelles et de bonnes choses pour toi! Je suis dans le Kent, ou vas-tu vivre? Ca serait peut etre l’opportunite de nous retrouver autour de livres ou d’echanger des livres si tu le souhaite!

  2. Armelle dit :

    Beau casting littéraire en effet Amélie. Je ne suis pas allée voir le film « La belle et la bête » pour la raison que je ne supporte pas Léa Seydoux, que je trouve mauvaise et vulgaire et parce que le film avait, par ailleurs, une mauvaise presse. Tous mes voeux pour ton mariage. En Normandie, je suppose avec un radieux soleil et beaucoup de joie autour de toi.

    • missycornish dit :

      Merci Armelle! J’espère vous voir cet été. Il faudrait que vous me redonniez par mail votre adresse pour que je puisse vous envoyer une invitation au vin d’honneur. La cérémonie du mariage se déroulera le 19 juillet. Pour ce qui est de Léa Seydoux, je trouve aussi qu’elle est vulgaire et j’avoue que je ne la trouve pas non plus vraiment jolie.

  3. Lili dit :

    Tiens, c’est exactement l’impression que m’avait fait la bande annonce de « La belle et la bête »… Tu confirmes qu’il n’est pas à voir !
    Je suis contente de te revoir par ici. Vivement tes nouvelles chroniques ! Et comme dit Syl., au final, ce temps est précieux. Petit à petit, en savourant, le plaisir de la lecture va revenir.
    Je t’embrasse plein !
    PS : J’avais beaucoup aimé « Ce qu’il advint du sauvage blanc »

  4. alexmotamots dit :

    Une chanson que j’aime beaucoup également.

  5. DF dit :

    Félicitations pour ce prochain mariage! Et bon courage dans ta recherche d’emploi.

  6. denis dit :

    Il y a d’excellentes nouvelles en te lisant à commencer par ton mariage, le plus difficile reste l’emploi mais les bilingues doivent avoir des possibilités d’intégration en Angleterre.
    Côté livres, je partage ton bonheur de lecture de « Marie-Antoinette » de Zweig : un livre exceptionnel.
    Bonne très belle route à toi et à bientôt de te lire

    • missycornish dit :

      Bonsoir Denis, oui ce sont de bonnes nouvelles mais aussi de nouvelles étapes. L’emploi je pense que c’est une question de temps. J’envoie tous les jours des bouteilles à la mer et j’espère un retour positif. Je parle couramment l’anglais donc on croise les doigts. En attendant, je vais essayer de me détendre par le blog. Merci Denis pour tes encouragements. Marie-Antoinette est une oeuvre de Zweig excellente. A très bientôt (demain sans-doute).

  7. Ondine dit :

    Coucou !

    Félicitations pour ton futur mariage !

    J’ai également été déçue par « La Belle et la Bête » : seuls les costumes et décors m’ont réellement convaincue !
    V.Cassel ne réalise pas là sa meilleure prestation, Léa Seydoux m’a semblé plus pimbêche que modeste par moments, et leur amour arrive comme un cheveu sur la soupe ! Bref, un film commercial !

    • missycornish dit :

      Je suis entièrement d’accord avec toi. Je trouve que Sedoux n’est pas juste dans ce film. J’aime pas la manière dont elle regarde son père, elle a regard lubrique, c’est bizarre. Et puis, je trouve que son visage n’a pas beaucoup d’émotions. On passe trop de temps à filmer sa bouche, pour lui donner un air sensuel trop évident. Tout ça ça manque de subtilité. Je trouve que la bête jusqu’à la fin n’est pas très sympathique. La scène où Sedoux met la bête dans le « bassin magique » est vraiment nul. Je me suis demandé pourquoi elle le sortait pas de l’eau… Lol pas terrible!

  8. Mad Cat dit :

    Les passages où on a moins envie, ça arrive… Je suis contente que tu soies de retour et j’ai hâte de te lire de nouveau !

  9. Syl. dit :

    Missy, Songe à profiter de ce temps. Il est unique.
    J’aime bien la chanson d’Indila, quant à « La Belle et la Bête », je n’irai pas le voir !

  10. Mdebrigadoon cottage dit :

    super contente de te retrouver ! J’ai hâte de lire la suite !

On papote?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s