Soirée Pop Corn#2 Spécial Halloween

Le Mois Halloween arrive bientôt à sa fin… A l’annonce du reconfinement et pour chasser les idées noires, cette année, point de films d’horreurs pour nous ; nous avons préféré opter pour des films tout en légèreté et essentiellement destinés à être vus en famille, des histoires fantastiques qui font gentiment frissonner sans toutefois sombrer dans l’épouvante. Bref, des films « plaisir » pour se vider la tête et se déconnecter de ce monde déjà suffisamment sombre et inquiétant. Dans cette optique, Maggie du blog 1001 classiques et moi vous proposons un rendez-vous mensuel pour parler  de notre passion commune: le cinéma.

Pour ma part, voici trois films que j’ai visionné pour célébrer Halloween:

°The witches:

Cette nouvelle adaptation du livre pour enfant de Roald Dahl par Zemekis, l’excellent réalisateur de Retour vers le futur, relate le destin hors du commun de Bruno, un petit orphelin recueilli par sa grand-mère. Le film s’écarte de l’intrigue originale du roman en plantant son décor dans les années 60 en Alabama. Ainsi, ce choix de temporalité et de décor apporte une certaine touche d’originalité et de renouveau à l’œuvre quelque peu poussiéreuse de Roald Dahl. L’idée de transposer l’histoire de l’Angleterre au sud des Etats-Unis était de prime abord une belle trouvaille et permettait à l’actrice Octavia Spencer de briller dans son registre. Elle incarne une grand-mère énigmatique que l’on soupçonne de tremper elle aussi dans la sorcellerie… Disons-le franchement, tout comme dans La couleur des sentiments, l’actrice crève l’écran et cabotine ici à merveille ! Elle ne déçoit pas.  C’était sans-doute le personnage le plus intéressant du film.

Le réalisateur a également tenté d’apporter une petite touche de gothique et d’étrange, une initiative diablement intéressante. Ainsi, le début du film rappelle étrangement l’atmosphère mystérieuse et sombre de Beloved … Toutefois, la comparaison s’achève là. Cette adaptation étant avant tout destinée à un public jeune, les scènes grotesques et hasardeuses ont malheureusement repris le dessus. Le résultat est un film un peu bancal, parfois bavard et saupoudré d’effets spéciaux ridicules et bâclés.

Bien qu’Anne Hathaway nous livre une performance une fois de plus remarquable, elle n’apporte finalement rien de nouveau à l’adaptation déjà mémorable de 1990. Angelina Huston était selon moi bien plus effrayante… Enfant, ce personnage maléfique me terrifiait, aujourd’hui cela n’a pas changé !

Dommage… Finalement, je ne retiendrai de ce film que cette jolie scène où Octavia Spencer tente désespérément de redonner goût à la vie du petit Bruno en se trémoussant sur le tube Stop in the name of love… Une scène magnifique et tellement émouvante, d’une puissante étonnante. La bande-son est d’ailleurs un pur régal.

En bref : Un petit divertissement avec quelques belles surprises mais qui malheureusement n’éclipse en rien la réussite de l’adaptation grinçante de 1990.

La bande-annonce:

°The craft/The craft legacy:

The craft legacy, les nouvelles sorcières est, à la grande surprise générale, non un remake, mais bien une suite à The Craft (traduit sous le titre de Dangereuses alliances en français), un film sorti en 1996 : Hannah, une jeune fille réservée et introvertie débarque dans un nouveau lycée. Elle fait la connaissance de trois jeunes filles étranges qui prétendent être des sorcières. Séduite par leurs excentricités, Hannah découvre avec elles la pratique de la sorcellerie et tente de transformer ses rêves en réalité…

Soyons clairs, The craft était déjà tout de même un petit navet, là on a racle le fond…

The craft, le premier opus que j’ai visionné dans la foulée, avait au moins le mérite de posséder une bande-originale excellente. Les tenues des années 90 étaient d’avant-garde et ont inspiré une génération d’adolescente en mal d’indépendance et de reconnaissance. L’intrigue était  aussi plutôt originale pour l’époque (même si depuis, elle paraît un peu éculée) : embrigadée dans un groupe de filles exerçant de mauvaises influences, une petite sainte-ni-touche (jouée par la jeune actrice de Gilmore Girls qui est toute aussi agaçante que dans cette série dégoulinante de bons sentiments) s’émancipe peu à peu, traîne dans des endroits glauques, découvre sa sexualité et son pouvoir de séduction à travers la pratique de la sorcellerie et, bien évidemment, sombre progressivement dans le côté obscur de la Force … Ces quatre jeunes filles sorcières jouant à se faire peur finiront logiquement par en payer le prix…

L’intérêt de The craft, en comparaison de The craft legacy, résidait dans la relation ambiguë qui liait les quatre adolescentes. Elles n’entretenaient pas à proprement parler une véritable amitié mais davantage une relation opportuniste. Les quatre filles à la fois complices et rivales ne pouvaient accéder à leurs dons que si elles maintenaient au sein du groupe une certaine unité qui chancelle inévitablement à mesure que leur soif de pouvoir grandit… Cette relation étrange et franchement malsaine était très bien exprimée. Toutefois le « génie » s’arrête là. Ce petit film de série B n’a d’ailleurs pas particulièrement bien vieilli même s’il reste encore culte.

La bande-annonce de The Craft sortie en 1996:

The craft legacy a tenté de reprendre le même filon et n’apporte finalement rien de neuf. L’intrigue est tellement tarabiscotée que j’ai failli piquer du nez… Quant aux dialogues, ils sont d’une platitude déconcertante. L’actrice principale au joli minois, la coupe à la garçonne, semblait prometteuse mais son personnage est finalement trop superficiel pour qu’on s’y attache. Le jeu des actrices est d’ailleurs extraordinairement mauvais. Les adolescentes frisent parfois l’hystérie et sont bourrées de tiques. Tant qu’à revoir un petit nanar, autant se rabattre sur la série Charmed qui, finalement, n’est pas si mal en comparaison…

En bref : Quand le cinéma s’acharne à tenter de faire du réchauffé avec des ingrédients déjà périmés… Voilà malheureusement le résultat obtenu, une souplette indigeste. The craft Legacy est une grande déception !

La bande-annonce:

Pour finir, je ne retiendrai que cette chanson inoubliable et originale, entendue pour la première fois dans The craft, How soon is now ? par les Smith, un tube des années 90 que j’adore encore écouter, et qui est devenu depuis culte grâce à Charmed qui l’avait remise au goût du jour :

Premier rendez-vous soirée Pop Corn ciné avec Maggie… Pour lire son billet c’est ici!

Avant-dernière participation également au Mois Halloween!

Cet article a été publié dans Challenge Halloween, Soirée Pop-corn ciné. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Soirée Pop Corn#2 Spécial Halloween

  1. Mya Rosa dit :

    Olala « The Craft » ! J’aimais tellement ce film quand j’étais ado. Quand elles changent la couleur de leurs cheveux et de leurs yeux… ah, cultissime ! Bon, c’est vrai, ce n’est pas le film du siècle mais c’est un chouette souvenir pour moi et je ne savais pas du tout qu’il y avait une suite. Merci pour l’info !

    • missycornish dit :

      J’ai aussi plutôt aimé le premier film. C’était pas mal du tout même si c’était un gentil navet… Bon, le deuxième est une catastrophe. Il y a quelques scènes qui sont franchement ridicules et les effets spéciaux sont immondes. C’est dommage c’est bâclé. ça manquait aussi d’idées neuves…

  2. Une nouveauté (enfin, une nouvelle version d’un classique) et des souvenirs : j’adore cette sélection !! 🙂

  3. Hilde dit :

    C’est super cette idée de rendez-vous commun et de soirée popcorn! Bon parfois, les films ne sont pas à la hauteur de l’évènement. Tant qu’on se distrait un peu ça va mais si les popcorns sont vraiment périmés… Je me souviens de l’affiche de Dangereuse alliance mais je n’ai pas vu à l’époque. Je visionnerai peut-être le premier par curiosité.

  4. Marjorie de Bazouges dit :

    Je suis d’accord avec toi concernant le film avec Anne Hattaway. Elle joue vraiment très bien et sait etre drôle, tout en étant convainquante . Je n’ai pas vu le premier film, mais tu m’as donné envie de le regarder.
    J’ai trouvé l’intrigue un peu molle et convenue.
    Et la fin vraiment pas très originale.

  5. rachel dit :

    Effectivement..euh comment dire…cela ne m’attire pas vraiment…chez nous les cines vont enfin ouvrir…ouf ouf

  6. maggie dit :

    Aucun des deux films ne m’attirent !!! mais j’adore le logo et je vais de ce pas l’adopter !

    • missycornish dit :

      Super Maggie! Mon mari s’est mis au travail pour nous deux. On a enfin un logo personnalisé pour notre rubrique. Ce ne sont pas des films inoubliables, loin de là. ça se regarde mais sans plus.

On papote?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s