Snjor de Ragnar Jonasson

R (9)Et voilà, Noël approche à grands pas ! J-2 avant le réveillon ! Le temps a filé tellement vite que je n’ai pu bloguer comme je l’avais initialement prévu. Qu’importe, me voici à nouveau de retour parmi vous après une longue pause qui m’a fait le plus grand bien. Bien entendu, si je n’ai pas été très présente par ici, je n’ai pas pour autant négligé mes lectures. J’ai en effet fait malgré tout quelques petites trouvailles littéraires dont j’aimerais beaucoup vous parler dans les prochains jours. Et quel meilleur moyen de patienter en attendant Noël qu’en lisant tranquillement au coin du feu !

Cette année, dans le cadre du Book club auquel j’appartiens depuis presque un an et demi (et qui m’a permis de faire la découverte de nombreuses pépites livresques), j’ai eu grâce à ce rendez-vous mensuel l’occasion de faire une toute petite incursion dans la littérature nordique (le thème du club de lectures étant consacré ce mois-ci à l’hiver et à la neige, cela tombait à pic !). J’ai ainsi savouré un petit polar islandais bien sympathique aux accents de cosy crime d’une série policière addictive de Ragnar Jónasson qui s’intitule Les enquêtes de Siglufjördur (nom imprononçable par excellence…). Le premier tome Snjór (qui veut dire neige en français) m’intriguait depuis belle lurette mais je rechigne toujours à me lancer dans le polar qui n’est vraiment pas ma tasse de thé (je suis en général moyennement attirée par ce genre littéraire étant peu encline à lire des scènes violentes ou gores). Toutefois, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et c’est pourquoi il ne faut jamais dire jamais ! Parfois il y a du bon à sortir des sentiers battus. Cette série est à l’évidence de qualité (aucune scène de violence excessive ni malsaine fort heureusement) et m’a fait passer un agréable moment. Cet auteur islandais à suivre aurait été repéré par l’agent littéraire d’Henning Mankell lui-même, un auteur brillant que je vous conseille chaudement de découvrir si cela n’est pas déjà fait. J’avais trouvé son roman L’œil du léopard particulièrement insolite et déroutant mais pour autant fascinant (mon billet ici).

Ce premier tome Snjór débute avec l’arrivée d’un jeune policier de Reykjavík, Ari Thór, fraîchement diplômé, dans une petite bourgade isolée, la ville de Siglufjördur (atchoum!) dans le nord de l’Islande. En d’autres termes, “là où ça craint” et où peu de touristes aiment s’aventurer. Le climat y est plutôt rude, il y neige en effet sans discontinuer. Pour une première affectation, c’est bien entendu une grande déception… Le policier n’est pas au bout de ses peines lorsqu’on lui annonce que son travail risque d’être assez monotone, l’endroit étant réputé paisible voire même ennuyeux. En somme, cette ville gentillette semble bien un cul de basse-fosse … Du moins, c’est ce que pense tout d’abord Ari Thór en arrivant dans ce coin perdu. Cependant la chute mortelle d’un vieillard alcoolique, une vieille éminence grisonnante, dans le petit théâtre du quartier tout comme le corps d’une femme poignardée et retrouvée à moitié-nue dans la neige ensanglantée, viennent finalement bouleverser son quotidien soporifique. Les habitants de Siglufjördur n’en croient pas leurs yeux, les voilà au cœur d’une enquête policière haletante ! Il n’en faut pas plus au policier novice pour retrouver confiance. Il décide de mener l’enquête contre l’avis de son supérieur. Et c’est ainsi que les langues des habitants en apparence bien innocents, vont peu à peu se délier pour révéler de terribles secrets …

Par bien des aspects ce livre rappelle l’intrigue du roman policier Le spectacle de Noël d’Anne Perry lu l’année dernière (ma critique ici). Une fois encore, une petite troupe amateure de théâtre se réunit pour répéter quand un accident effroyable survient, précipitant la petite communauté dans le chaos. Cet incident déstabilise l’équilibre finalement assez vacillant de cette petite société routinière. Outre une intrigue plutôt bien ficelée, le style limpide de l’auteur de cette série de polars se lit agréablement bien. J’ai trouvé le personnage masculin assez bien portraituré bien qu’il soit parfois un brin trop indécis à mon goût et quelque peu égoïste. Si l’histoire se dévore, il manque cependant à mon sens ce trait d’humour particulier des cosy crime truculents de la série d’Agatha Raisin qui m’avait charmée. Les auteurs britanniques ont cette capacité originale de tourner n’importe quelle scène dramatique en dérision (voir mon billet ici sur le premier tome des aventures de cette quinquagénaire agaçante mais tellement attachante au final). Ici, le ton demeure plutôt sérieux d’un bout à l’autre de l’intrigue, il est vrai que le climat ambiant ne se prête guère à la plaisanterie. Snjór est avant tout un huis-clos prenant où le sentiment de claustrophobie gagne peu à peu le héros du roman.  Tout comme ce dernier, le lecteur se sent à son tour au fil des pages prisonnier de ce paysage froid de carte postale qui semble éternellement figé dans la glace.

siglufjordur-dawn-winter-northernmost-town-iceland-siglufjordur-dawn-winter-northernmost-133765912

Le personnage principal souffre lui-même de cette sensation d’isolement typique de cet environnement hostile où la nature semble avoir repris ses droits sur l’être humain. La neige est partout dans les fjords et la luminosité peu présente en hiver. Je ne savais pour ainsi dire rien de la culture islandaise. J’ai ainsi appris que pour les habitants de Reykjavík, le nord de l’Islande est aux antipodes de cette ville très cosmopolite, c’est pourquoi les citadins habitués à la modernité et au confort considèrent les régions du nord comme le bout du monde. On découvre aussi à travers cette lecture une tradition bien particulière de Noël propre à la culture islandaise. Durant le réveillon, les habitants ont coutume de passer la nuit à lire des livres pour tromper leur ennui et attendre sagement l’arrivée de Santa. On s’offre donc en Islande des romans ou ouvrages illustrés la veille de Noël pour passer un agréable moment en famille. Une tradition intelligente et efficace qui a le mérite de faire tourner l’industrie du livre papier et qui me donne bien envie de faire de même chez moi.

Pour finir, cette lecture détente de saison, où les pages défilent sans effort, est une très bonne pioche. On quitte à la fin de ce premier opus notre jeune héros tiraillé entre deux femmes séduisantes : la douce Ugla, une jolie pianiste et actrice en herbe un peu bohème et son opposé, l’ex petite amie Kristin, une étudiante en médecine ambitieuse et très citadine. Ari Thór arrivera t-il à faire son nid dans cette nouvelle ville et pourra t-il s’adapter aux températures rudes du nord ? La suite au prochain épisode !

En bref: ce polar islandais est un régal. Je doute patienter longtemps pour lire le deuxième tome Nátt dont j’ai déjà fait l’acquisition. Une lecture idéale pour les vacances et les soirées cocooning sous un plaid. 

Cet article a été publié dans Challenge cold winter, Littérature nordique, Polar. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Snjor de Ragnar Jonasson

  1. alexmotamots dit :

    Comme toi, j’ai mis longtemps à lire ce premier opus de la série. Et si j’ai bien aimé, je m’apperçois que je n’ai toujours pas lu la suite.

  2. dasola dit :

    Bonjour Missycornish, la série avec Ari Thor est une réussite. J’en ai lu deux ou trois dont celui-ci, le premier paru en français mais pas forcément le premier de la série. Bonne fête de fin d’année.

  3. Ce livre est dans ma bibliothèque depuis au moins 3 ans et je n’ai toujours pas réussi à le sortir. La peur des noms imprononçable sans doute 🤭 Merci pour ton avis, je vais peut être enfin me décider à le sortir.
    Joyeuses fêtes ! ✨

  4. Chicky Poo dit :

    J’aime beaucoup cette saga 🙂 Juste un peu déçue que l’éditeur français ne publie pas les romans dans leur ordre de parution originel…
    J’avais lu Snjor juste avant d’aller en voyage de noces en Islande 😉 Et j’ai visité Siglufjördur, qui est vraiment magnifique =) Un de mes coups de cœur du voyage, j’en parle d’ailleurs quelque part sur le blog si jamais ça t’intéresse ^^

    • missycornish dit :

      Bonjour Chicky Poo! Génial ! Tu es allée en Islande? Je rêve d’y aller. J’ai vu plein de documentaires et les paysages font rêver. Oui cela m’intéresse tu peux m’envoyer le lien de tes billets sur l’Islande et éventuellement tes avis sur les livres? Je te souhaite un très bon réveillon !!! ☺️🎅😉

  5. rachel dit :

    Et bin tout un polar bien frais et bien bon didonc

  6. cora85 dit :

    Je rêve de visiter l’Islande, et m’intéresse à la culture scandinave depuis quelques années.
    Merci pour cette découverte.
    Bonnes fêtes de fin d’année !

Répondre à missycornish Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s