Noël à la Librairie des Coeurs Brisés d’Annie Darling

Par l’entremise du défi “Il était huit fois Noël”, ce roman à la couverture de carte postale aguicheuse, tout comme son titre alléchant, est apparu sur mon fil d’actualité. Après avoir lu d’innombrables critiques enthousiastes et positives sur cette auteure, l’acheteuse compulsive que je suis n’a pu résister à la tentation de se précipiter avant les fêtes dans la première librairie de sa ville pour dénicher un exemplaire de son œuvre. J’ai par ailleurs profité de l’occasion pour participer à une lecture commune avec ma copinaute Syl. Cette édition joliment travaillée a paru exceptionnellement pour les fêtes sous forme de coffret collector, une merveille pour les yeux. Les éditions Hauteville ont ainsi donc soigné avec goût la forme mais quant est-il vraiment du fond?  Ce roman vaut-il vraiment la peine d’être lu? Au risque d’en décevoir plus d’un, ce livre m’a fait l’effet d’un véritable flop ! Il m’est littéralement tombé des mains… J’admet à ma grande honte l’avoir terminé en diagonale… Ce qui est une première. J’attendais avec impatience, une envolée, un éclair pour attiser ma curiosité mais les dialogues trop présents, le manque de descriptions m’ont rendu cette lecture somme toute insupportable.

J’ai beau avoir un faible pour les romances et ne pas bouder un petit téléfilm de Noël de temps en temps, je dois avouer l’avoir malheureusement  trouvé éprouvante… Je me suis ennuyée ferme d’un bout à l’autre du livre. A la page 50, mon agacement était à son apogée. Mattie m’était insupportable, son personnage de grincheuse blasée et aigrie de la vie qui déteste Noël m’a laissé dubitative. La raison de cette haine viscérale pour cette célébration m’a paru un tantinet tirée par les cheveux. Les protagonistes de ce roman sont  en effet particulièrement agaçants voire carrément antipathiques. Cette fameuse héroïne est une petite mijaurée insupportable et hautaine qui méprise ses collègues libraires.  Certains passages du roman sont tellement mal écrits qu’ils en deviennent risibles: le chapitre des croissants phalliques loin de me faire rougir m’a fait plutôt l’effet d’une douche froide… L’un des personnages décrit d’ailleurs « son bas ventre qui frétille » (oh secours !!!) à la vision de Tom, autre Grinch de Noël ronchon et péteux. Ce libraire aux lunettes d’écailles et aux costumes en tweed élimé est le stéréotype même du ténébreux mystérieux qui dissimule un passé lourd de secrets (dont finalement on se tamponne quelque peu…). Je ne voudrais pas spoiler cette intrigue déjà hautement palpitante…

Curieuse de nature, je tente souvent d’élargir un peu plus mes horizons littéraires en me tournant vers des lectures plus modernes… Les bluettes ne sont pas toujours désagréables, elles peuvent parfois nous transporter dans une petite parenthèse de bonheur somme toute plaisante. Néanmoins, lorsque le style d’écriture est déplorable, que les personnages ont des comportements ridicules et incohérents, que les dialogues sonnent faux, on a beau vouloir embrasser la magie de Noël et faire fi des préjugés, la lecture devient malgré tout  indigeste. 

Si vous êtes toutefois amateurs de cupcakes et de roulés de saucisses, ce livre est pour vous, en revanche si les trop nombreuses références culinaires qui monopolisent constamment une intrigue un brin trop prude, quasi-nulle et déjà vacillante vous horripile, fuyez pendant qu’il est encore tant ! Vous voilà prévenu !

Petite consolation, cette lecture commune m’aura tout de même valu quelques petits fous rires solitaires et en particulier durant une après-midi d’échange sur Facebook avec Syl à l’humour débridé. J’ai bien ri merci ! Nous  nous sommes dévouées jusqu’au bout mais quelle corvée ! Pour lire son billet c’est ici !

  Participation aux challenges de Noël : Mya’s Christmas et Il était huit fois Noël.

Cet article a été publié dans Challenge cold winter, Littérature anglaise. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Noël à la Librairie des Coeurs Brisés d’Annie Darling

  1. Chicky Poo dit :

    Moi je me suis bien marrée à vous lire sur le groupe Facebook en tous cas 😀 Mais du coup je passe mon tour pour la lecture ^^

  2. rachel dit :

    Et bin ce n’est pas trop mon style…alors je passe mon tour….oui

  3. Marjorie de Bazouges dit :

    bon ben dommage !

  4. isabelle dit :

    Sûr que vous avez fait preuve toi et Syl, d’un grand courage, j’ai lâchement abandonné l’affaire… 🙂

  5. Mya Rosa dit :

    Zut, alors ! J’ai eu quelques déceptions aussi, cette année.
    Les petites anecdotes culinaires ne m’effraient pas alors je pense que je tenterai, mais pas tout de suite. J’espère que ta prochaine lecture te plaira davantage. Bons préparatifs !

  6. Syl. dit :

    Missy… Je sais qu’il n’est pas facile d’écrire un billet après une telle déception. Tu t’en tires super bien ! Nous garderons donc un charmant souvenir, mais pas pour des raisons littéraires…
    Kiss

    • missycornish dit :

      Ahaha ! Oui quelle déception. J’étais tellement excitée à l’idée de lire ce roman que j’ai tout laissé de côté pour m’y consacrer et quelle torture. Je doute lire les romans précédents.

Répondre à missycornish Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s