Syngué Sabour, Pierre de patience

Et voilà l’heure tant redoutée de vous faire part de la progression de mes lectures a enfin sonnée!

J’ai ouvert le bal ce matin avec le roman Syngué Sabour Pierre de patience (154 pages) d’Atiq Rahimi. Ce roman avait été honoré du prix Goncourt pour l’année 2008. J’en avais fait l’acquisition au cours du Festival des Etonnants Voyageurs, qui s’était déroulé en 2009. J’étais repartie le sourire aux lèvres avec une élégante dédicace calligraphiée de la main de cet écrivain, sans même connaître le contenu du livre. La couverture minimaliste m’avait quelque peu rebutée, il était temps de le lire!

«…La pierre t’écoute, éponge tous tes mots, tes secrets, jusqu’à ce qu’un beau jour, elle éclate. »…« Je vais tout te dire, ma syngué sabour, tout. Jusqu’à ce que je me délivre de mes souffrances, de mes malheurs… ».

En Afghanistan, de nos jours :

Dans une chambre vide et à l’aspect lugubre, une jeune femme est penchée sur un homme inconscient, étendu à même le sol sur une vulgaire couche. La femme égrène avec la régularité d’un métronome, un chapelet de prières désespérées tandis qu’au loin rugissent les détonations effrayantes de Kalachnikovs. Ne pouvant se résoudre à l’abandonner derrière elle, cette femme soumise et dévouée s’est promis de veiller le malade jour et nuit. Pour combler la peine infernale qui l’étouffent et son  grand désespoir face à cette existence misérable, l’épouse entâme alors le récit poignant de ses confessions intimes à voix haute. Ainsi commence la narration du calvaire de cette ombre qui s’est efforcée en vain d’honorer une religion implacable tout au long de sa vie.

 La pierre de patience fait référence à une légende arabe. Cette pierre précieuse aurait des vertus apaisantes et soignerait les peines de cœurs. J’ai trouvé la fin de ce livre, bien qu’inéluctable, extrêmement déplaisante. L’auteur s’est livré à un véritable réquisitoire contre les guerres de religion et la soumission de la femme au sein de la doctrine musulmane. Il dénonce à travers les monologues bouleversants de la narratrice, les absurdités commises au nom d’une religion impitoyable et intolérante, gouvernée par des hommes assoiffés de pouvoir et de sang.

Un témoignage d’une puissance indiscutable qui m’a mise profondément mal à l’aise et que je vous encourage à lire. Après cette lecture éprouvante, il m’a été difficile de me replonger immédiatement dans un nouveau roman. J’ai dû faire une courte pause pour pouvoir laisser mûrir mes réflexions.

N’ayez crainte, j’ai tout de même terminé la lecture de La fin de la jalousie de Marcel Proust (107 pages), un petit recueil de nouvelles qu’il ne me reste plus qu’à chroniquer et vient de débuter les orangers de Versailles  d’Annie Pietri (97/221 pages). J’ai donc lu un peu plus de 358 pages pour l’instant.

Publicités
Cet article a été publié dans drame social. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Syngué Sabour, Pierre de patience

  1. Lixou dit :

    Je me souviens avoir lu l »es orangers de Versailles » en 3° sur les conseils avisés de ma maman, et de l’avoir adoré ce livre. J’attends ton billet sur ce livre avec impatience et je sens qu’il va me donner envie de le relire !
    bon courage pour ton marathon.

  2. alexmotamots dit :

    Un roman difficile dans sa lecture, d’une violence presque insoutenable, parfois.
    Sympa cette plateforme. Tu restes, finalement ?

    • missycornish dit :

      Oui ça y est j’ai déménagé, je suis en train de transférer tous mes anciens articles. J’ai l’impression que c’est plus propre sur cette plateforme. On verra si ça se passe bien.

  3. Richard dit :

    Bon courage, mon amie !!!
    Je suis de tout cœur avec toi !!!
    Bonne lecture et repose tes yeux, de temps en temps …

  4. sandy dit :

    Toujours en forme on dirait ??
    courage courage !!
    *O* *O* *O*

  5. Asphodèle dit :

    Je te retrouve ! Tu fais tes billets au fur et à mesure ??? Mais ça peut attendre, tu ne vas pas lire sinon !!! Bonne continuation et je lirai ton billet plus tard, je continue les coucous et je me remets à lire !!! 🙂

On papote?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s