4 histoires fantastiques d’Edgar Allan Poe

R (2)L’heure des soirées lectures cocooning a enfin sonné! Je déclare officiellement la saison des billets frissonnants ouverte ! Les températures chutent progressivement à la tombée de la nuit, ce matin à l’aube, j’ai d’ailleurs pu constater que le gel avait fait son retour. Les jours rétrécissent aussi de plus en plus et les feuilles de nos arbres fruitiers commencent peu à peu à roussir. Quant à ma garde-robe, les couleurs bariolées de l’été ont fait place à des teintes  principalement ocres et bleu indigo, des tons que j’affectionne tout particulièrement et qui m’aident à affronter la grisaille saisonnière. Me voilà donc parée pour accueillir comme il se doit l’Automne ! 

Je suis fin prête à pousser les portes grinçantes du manoir hanté de Lou et Hilde pour y découvrir si d’étranges et inquiétantes créatures ne sont pas tapis dans l’ombre … Bien que cette année, les ambiances cosy et réconfortantes au coin du feu sont avant tout mises à l’honneur pour cette nouvelle édition du Challenge le mois Halloween (pour la période du 15 septembre au 15 novembre 2021), sur Art De Lire on aime toujours autant se faire peur…  Toutefois, c’est promis, point d’effusions de sang dégoulinant par ici, nous nous efforcerons de nous concentrer sur des histoires fantastiques un brin étranges (en gardant une toute petite place aux récits d’épouvante) … Les lectures angoissantes se mêleront donc aux ambiances chaleureuses du Pumkin Autumn challenge, des atmosphères  qui finalement ne sont pas autant incompatibles qu’elles n’y paraissent.  Voilà donc le petit programme prévu, un programme qui je l’espère vous réjouira tout autant que moi. 

Alors installez-vous confortablement sur votre canapé, allumez une jolie bougie parfumée, enfilez votre plus beau pyjama d’intérieur et préparez-vous un breuvage bien chaud. Il ne vous reste plus qu’à suivre le guide !

Pour inaugurer cette période merveilleuse, une petite incursion dans l’univers sombre et un tantinet macabre d’Edgar Allan Poe me semblait une belle façon d’introduire en douceur le Mois Halloween… Ce petit recueil de nouvelles semblait à première vue bien innocent puisqu’il se destinait initialement à un jeune lectorat. Je pensais ainsi rester dans une catégorie gentillette. Toutefois, il ne faut jamais se fier aux apparences. Ce petit échantillon adapté des histoires d’Edgar Allan Poe s’est révélé extrêmement dérangeant. Ma connaissance de son oeuvre étant très lacunaire, j’ai fait la découverte inattendue d’un univers complètement fou et tordu où des personnages névrosés, aux comportements souvent imprévisibles, mués par un instinct bestial, sont capables des pires bassesses pour arriver à leur fin. 

IMG_20210916_221221

Ce petit condensé, davantage une mise en bouche qu’un vrai recueil abouti, inclut quatre nouvelles incontournables d’Edgar Allan Poe.

♠La première intitulée Le chat noir est incontestablement ma nouvelle préférée. Un homme amoureux des bêtes, versant peu à peu dans la boisson, est poussé jusqu’à la folie par un félin aux griffes acérées… La chute de cette histoire est terrible et m’a donné la chair de poule. Je l’ai depuis relue dans sa version intégrale pour le plaisir de découvrir la plume acérée tout comme l’ambiance sinistre mais néanmoins hypnotisante que décrit Edgar Allan Poe avec maestria. 

♠La deuxième nouvelle plante son décor dans un cadre moyenâgeux où la peste que l’on nomme “La mort rouge” s’invite à un bal masqué. Tandis que ce terrible fléau ravage les campagnes environnantes d’un château prospère, un prince noceur d’un égoïsme crasse, décide de se confiner dans son royaume. Barricadé avec sa cour, il a déserté sans scrupule son pauvre peuple  qui se retrouve abandonné à son triste sort… Mais la faucheuse avide d’âmes en déroute ne se soucie guère des classes sociales, elle balaie sans vergogne tout sur son passage et s’immisce par tous les interstices, rien ne peut lui résister …

♠La troisième nouvelle, Hop-Frog,est celle que j’ai le moins aimée. Les protagonistes et le dénouement sont particulièrement glauques. Cette courte histoire morbide m’a mise profondément mal à l’aise. Un  nain, bouffon du roi, lassé d’être constamment humilié, décide de se venger de son oppresseur et de sa cour en leur jouant un vilain tour … L’expression “les plaisanteries les plus courtes sont toujours les meilleures” prend ici tout son sens. La conclusion est d’une violence inouïe, j’en tremble encore… Je doute de la relire un jour même dans son intégralité. Je ne suis pas sûre qu’elle soit adaptée à un jeune lectorat… Bien que l’illustrateur américain Gris Grimly ait réussi brillamment l’exploit de ne jamais versé dans le gore, ses esquisses conservant toujours une part d’humour noir savoureuse. Par ailleurs, il ne dévoile jamais à travers ses dessins les scènes brutales de torture et de meurtres en préférant avant tout croquer le portrait de ses personnages qui frisent parfois la caricature.

♠Enfin, l’ultime nouvelle La chute de la Maison Usher me plait beaucoup. Je ne l’ai pas tout à fait achevée, aussi reviendrai-je vous en parler lorsque j’aurais lu cette nouvelle dans une version non abrégée, appréciant assez peu celle que je possède. Dès les premières pages, l’atmosphère sombre et gothique est néanmoins admirablement bien restituée. Le curieux propriétaire du logis, à l’aspect cadavérique et au teint cireux fait froid dans le dos. Cette histoire de maison hantée m’a d’emblée conquise mais je compte bien la relire dans son texte en version originale, même si bien évidemment cette traduction de Charles Baudelaire est de qualité car la langue d’Edgar Allan Poe doit être indubitablement exquise. J’ai aussi dans l’idée d’étudier des extraits en anglais avec mes élèves … Une version abrégée en édition bilingue existe a priori pour les collégiens.

Pour conclure, si les illustrations originales, qui rappellent entre autre l’univers fantasmagorique des Orphelins Baudelaire ainsi que l’atmosphère sinistre et morbide de Tim Burton sont très belles, cet album illustré donne avant tout plutôt l’envie de se plonger dans l’œuvre originale d’Edgar Allan Poe. Ce conteur hors pair intrigant m’a charmé même s’il faut l’avouer, on est à la fois fasciné et répugné par ses histoires. Si effroyables et farfelues, elles n’en demeurent pas moins extraordinaires ! J’ai déjà craqué en faisant l’acquisition de la somptueuse édition pour adulte de luxe des « Maîtres du fantastique » dont la couverture noir agrémentée de gravures de l’époque est exceptionnellement réussie et soignée. Le texte intégral étant dense et touffu, je prends mon temps pour lire et relire chaque nouvelle afin de pouvoir m’imprégner pleinement de cette atmosphère si particulière où l’épouvante suinte à chaque page.

IMG_20210916_221137

Un dernier mot concernant cette édition jeunesse parue aux Éditions Flammarion en 2004. Il est regrettable que la couverture de l’album soit si peu attirante et donc si peu vendeuse. Les illustrations de Gris Grimly sont pourtant surprenantes. En outre, cet artiste américain renommé a reçu de nombreuses distinctions tout au long de sa brillante carrière d’artiste pour ses travaux. Ses illustrations auraient de ce fait mérité un meilleur écrin… Cette édition ne rend ainsi donc pas justice à son contenu et manque à mon sens d’originalité tout comme de pep’s.  J’ai bien l’intention de poursuivre durant ces prochaines semaines mon exploration livresque de l’œuvre d’Edgar Allan Poe, c’est pourquoi le premier tome illustré de ses nouvelles par Benjamin Lacombe devrait rejoindre très prochainement les étagères de ma bibliothèque … Je partagerai aussi mon ressenti sur cette énième adaptation dans les jours à venir, en espérant que cette fois-ci le texte n’ait pas été trop tronqué …

Première participation au Challenge Le Mois Halloween (merci les filles pour ce superbe logo qui me donne envie de ressortir mes écharpes et plaids en tartan ) et au Pumpkin Autumn challenge dans le menu Automne frissonant, le Folklore de Chipenden (fantastique et obscure).

logo-halloween-03

Cet article a été publié dans Album illustré, Challenge Halloween, Chronique diabolique 2021, la nouvelle, Lire du fantastique, Littérature américaine, Pumpkin Autumn challenge, Roman jeunesse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour 4 histoires fantastiques d’Edgar Allan Poe

  1. Oui, je me souviens de ces 4 textes… Sacré Poe ! 🙂 J’ai adoré lire ton intro à l’automne, à Halloween et à l’ambiance (aux ambiances) qui va avec ! Bon début de semaine !

  2. Hilde dit :

    C’est vrai qu’on aime toujours autant se faire peur ! J’apprécie beaucoup les histoires fantastiques d’Edgar Allan Poe et en particulier « La Chute de la Maison Usher ». C’est ma préférée. Quelle terrible atmosphère et quelle écriture ! Le début lu à voix haute…
    « Le Chat noir » est la plus sombre et la plus effrayante à mon sens, j’ai du mal à la relire. En tout cas, le recueil illustré par Benjamin Lacombe is « perfectly splendid », je pense que tu ne regretteras pas ! J’espère que tu es bien installée au manoir ! 🙂 A bientôt.

  3. Syl. dit :

    Je ne connais que Le chat noir. J’en ai lu d’autres, toutes aussi terribles.

  4. Chicky Poo dit :

    Je réalise en te lisant que j’ai lu il y a trèèèèès longtemps du Poe, c’était au collège, je me souviens encore de son emplacement au CDI ^^ Il faudrait que je m’y replonge, pour voir si ça me fait toujours de l’effet 😉
    Ravie de voir que tu participes au challenge, hâte de voir tes prochains billets =)

  5. Carfax dit :

    bonjour, comment vas tu? je participe également aux deux challenges avec plaisir. superbe mise en bouche que ce recueil. j’adore Poe et particulièrement sa nouvelle « le chat noir ». passe un bon week end et à bientôt!

    • missycornish dit :

      Bonjour Cafax ! Bienvenue sur le blog! Je viens à peine de découvrir Edgard Allan Poe, c’est tellement bizarre comme univers. Je pense alterner avec des lectures plus joyeuses. Et toi que lis-tu pour l’occasion ? 😉😊🍂🍁

  6. rachel dit :

    Et bin j’ai arrete le chat noir avec l’histoire de l’oeil….c’est assez horrible Poe…;)….en tout cas de chouettes illustrations

  7. Marjorie de Bazouges dit :

    En route pour de nouvelles aventures !😱🧙🧛‍♀️

  8. Steven dit :

    Effectivement tu es plus que parée pour affronter l’automne à venir. Personnellement et comme je l’ai déjà dit, ce n’est pas ma saison préférée et j’ai décidé de tenter la créativité pour ne pas voir le temps passer. Je me suis lancé dans mon premier Bullet Journal, à voir si ça m’aide.

    Concernant ta lecture, je me suis procuré aux éditions RBA Le Chat Noir et autres histoires extraordinaires mais j’ai très vite abandonné cette lecture. Le format nouvelles n’est pas fait pour moi et j’ai eu du mal avec le style de l’auteur. Content de voir que ça a matché avec toi 😉

    • missycornish dit :

      Coucou Steven! Je viens de voir ton message ! Je ne sais pas pourquoi il n’était pas visible. J’avoue avoir une petite préférence pour le roman également. J’aime quand le récit est plus approfondi mais quand il s’agit de récits fantastiques je trouve que le format nouvelle est parfait. Je suis en train de dévorer les histoires étranges et ésotériques de Lovecraft. Un pur régal ! Je fais aussi un bullet journal mais je dessine comme une savate. 🤣😂😊

On papote?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s